Virginia Woolf – Mrs Dalloway

As I said in a recent article about the French writer Françoise Sagan, I haven’t read much books writen by a female author these past two years (5 among 50) and I felt kind of bad. Picking Woolf’s book was a great choice: I’ve seen her “A Room of One’s Own” as a theatre play and really enjoyed this clear, thoughtful discourse with the 1920’s England as a dim background ; Mrs. Dalloway could be seen at the reverse: the English upper class’life constitutes the spine of the novel, with human and societal reflections being here as reactions from the characters.

Continue reading

Paul Schilder – L’image du corps

Quand je lis un livre j’ai toujours quelques pensées sur ce que je pourrais en dire ici, et cette fois-ci cela m’a rapidement paru problématique : je ne suis pas capable de donner un aperçu d’un ouvrage aussi dense dont les idées et explications s’étendent parfois sur 10, 20 pages. Pourtant, une phrase m’a marqué :

[...] toute la présente étude indique clairement que, au moins sur des points très importants, notre corps n’est pas plus près de nous que ne l’est le monde extérieur. [...] Nous accaparons des parties des images du corps des autres, et nous projetons des parties de notre image du corps ou celle-ci tout entière dans les autres. Il y a des échanges mutuels permanents entre notre image du corps et celle de chacune des personnes qui nous entourent, échanges qui peuvent jouer entre les parties ou entre les totalités.

Stuart Penn (2000), une œuvre du sculpteur Marc Quinn, qui a représenté de nombreuses personnes mutilés. Lorsque que Schilder parle des “échanges permanents”, on comprend la gène entrainée par la vision de membres amputés, déformés puisque c’est mon image du corps, l’image de mon corps qui se trouve bouleversée et remise en cause.

Continue reading

Boris Vian, L’Écume des jours

Je me retrouve ici dans le même cas que pour le Cimetière des pianos, étant donné que j’ai trouvé peu de citations dans ce livre : contrairement à l’Herbe rouge qui m’a beaucoup marqué et qui me revient souvent, les quelques passages marquants de l’Écume des jours le sont surtout par leur poésie.

From the amazing "Hours", Harry Matenaer

Une des photos de “Hours”, Harry Matenaer.

Ne me remercie pas, dit Colin. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun. p81

Chloé avait passé ses bas, fins comme une fumée d’encens, de la couleur de sa peau blonde et ses souliers hauts de cuir blanc. Pour tout le reste, elle était nue, sauf un lourd bracelet d’or bleu qui faisait paraître encore plus fragile son poignet délicat. p87

Continue reading

TED : 100+

Since I passed the 100 watched TED talks (for Technology, Entertainment, Design) in my log, I thought about quickly sharing my favourite here. Postponing brought me to 135, so I’ll do it now before I reach 150. I already shared some great TEDs  about relationship in this article and some which touched me deeply in this article, here are a few more of the talks I loved.

The last burst of motivation I receive for this article came from this hilarious talk by the “performance artist and storyteller” Rives, in which he shares his passion with 4 in the morning. How a passion for an hour appears, builds itself and becomes the most absurd crowdsourced project ever made, Rives tells it all. An amazing storyteller, indeed.

Continue reading

Françoise Sagan – Bonjour Tristesse

J’ai lu “Bonjour tristesse” fin Janvier, mais il n’est jamais trop tard : l’un des rares romans d’auteur féminin que j’ai lu cette année, cela explique peut-être que j’ai été déçu par la légèreté de l’histoire d’amour d’adolescente qui constitue l’action principale. J’ai tout de même adorer comment la narratrice expose sa relation avec son père, et la manière dont cela structure sa propre vision de l’amour et des hommes.

Continue reading

Recherche d’appartements : ne rien louper

Un post rapide pour ceux qui cherchent un appartement pour la rentrée et qui en ont marre de checker Le Bon Coin toutes les demi-heures (moi) : avec IFTTT et lbc2RSS, recevez toutes les nouvelles annonces dans votre boite mail.

  1. Faire un compte IFTTT en suivant ce lien
  2. Dans “My recipes”, “Create a recipe”
  3. Après avoir cliquer sur “This”, sélectionner “Feed”, puis “New feed Item”
  4. Faire la recherche de son choix sur Le Bon Coin, copier l’URL de la page de résultat et le rentrer sur lbc2RSS.
  5. Copier le feed qui vient d’être créer (.rss) et le coller dans le champ “Feed URL” de la page IFTTT
  6. Après “That”, selectionner la chaine “mail” et cliquer sur tous les boutons bleus. C’est bon !

Lyon : lieux non-policés

Dimanche dernier j’ai eu l’occasion participer à la soirée de soutien au site d’infos alternatives lyonnais Rebellyon : 4 groupes, de la bière, des frites, et un jacuzzi vide. Si la newsletter de Grrrnd Zero permet de trouver des évènements dans le genre, il est facile de passer à coté si on ne suit pas les bonnes personnes/assos : en voila quelques-unes.

 

Gaëlle Loth pour Bricoloc #39

Continue reading

Samuel Beckett – Malone meurt

Ce n’est pas souvent qu’on me présente un livre avec les mots : “c’est la solution à tous tes problèmes”. Même si mon interlocuteur était légèrement imbibé et que la discussion battait son plein, cela reste une affirmation assez poussée. Malon meurt n’est pas la solution à tous mes problèmes, mais reste un très bon conseil de lecture, qui m’a permit de découvrir un auteur que je n’avais jusqu’alors lu que par obligation (“En attendant Godot”, en 1ère) et de donner un sens à un pont vu à Dublin.

Old Croghan Man, trouvé dans une tourbière en Irlande

Continue reading

Farid Al-Din Attar – La Conférence des oiseaux

The Concourse of the Birds painted by Habib Allah

Une fois de plus, c’est un podcast qui m’amène vers un livre : il y a un an ou deux, le conte du poète soufi Farid Al-Din Attar était récurrent dans l’émission de Jean-Claude Ameisen, Sur les épaules de Darwin. JC Ameisen était surtout intéressé par la conclusion de l’ouvrage, où les oiseaux réalisent que l’objet de leur quête, le roi des oiseaux Simurgh, se trouve depuis toujours en eux-même, et que tous ensemble, ils sont Simurgh.

Continue reading